Extraction de tanins de l’écorce de résineux indigènes 

Les chercheurs de ce projet travaillent au développement d’un procédé d’extraction des tanins à partir des écorces de résineux indigènes. A ce jour, il manque encore une solution appropriée pour l’exploitation rentable de l’écorce comme matière première. Les tanins ainsi obtenus sont destinés à des systèmes de colles à faible émission pour fabriquer des bois lamellés-collés, agglomérés et autres placages.

Contexte
Les tanins constituent une composante possible des systèmes de colles nécessaires à la fabrication de produits dérivés du bois. A ce jour, les tanins proviennent du bois ou de l’écorce d’essences tropicales ou sub-tropicales telles que le quebracho (schinopsis balansae) ou le mimosa (acacia mearnsii). L’extraction du tanin naturel se fait généralement dans des solutions alcalines aqueuses. A l’issue d’un processus de séchage par atomisation, les tanins sont commercialisés à l'échelle mondiale sous forme de poudre. A ce jour, l’écorce des résineux européens ne servent pas à l’extraction commerciale du tanin, bien que des expériences en laboratoire ont prouvé que certains tanins, notamment ceux extraits de l’écorce d’épicéa (picea abies), se prêtaient à la fabrication de systèmes de colles.

But
L’objectif premier du projet est la mise au point d’un procédé d’extraction adapté à l'extraction de tanins des résineux indigènes et pouvant être intégré aux processus existants dans les scieries et les industries de transformation du bois. A cet effet, il faut connaître l’influence exercée par chacun des paramètres d’extraction sur la structure chimique et sur les propriétés des tanins extraits. De plus, les chercheurs formulent des colles sans formaldéhyde sur la base des tanins extraits et analysent les propriétés physiques et mécaniques des dérivés du bois ainsi fabriqués. Outre les aspects chimiques et techniques, les chercheurs évaluent la rentabilité du processus d’extraction mis au point, en tenant compte de la disponibilité en Suisse de la matière première, l’écorce.

Portée
Le processus envisagé pour l’extraction des tanins, et leur utilisation en aval dans des systèmes de colles en vue de la fabrication de produits dérivés du bois, a vocation à améliorer considérablement la valorisation de l’écorce et à amorcer une véritable utilisation en cascade. En outre, l’utilisation des tanins dans les systèmes de colles sans formaldéhyde permettrait la commercialisation de celles-ci dans le domaine des dérivés du bois à faibles émissions, dont la demande est croissante.

Titre original: Extraction and characterisation of bark tannin from domestic softwood species for bonding applications in wood-based materials

Octroi: CHF 400’000
Durée: 36 mois

Responsables du projet
- Dr Frédéric Pichelin, Architecture, bois et génie civil, Haute école spécialisée bernoise, Bienne
- Dr Ingo Mayer, Architecture, bois et génie civil, Haute école spécialisée bernoise, Bienne
- Dr Ivana Kroslakova, Institut de chimie et de chimie biologique, Haute école des sciences appliquées de Zurich, Wädenswil
- Dr Hans Vettiger, Institute of Entrepreneurship, Université du Liechtenstein, Vaduz

Contact

Dr. Frédéric Pichelin
Architektur, Holz und Bau
Berner Fachhochschule
Solothurnstrasse 102
2504 Biel
Tel.: +41 32 344 03 42
E-Mail: frederic.pichelin@bfh.ch
© FNS 2014 | Wildhainweg 3, C.P. 8232, 3001 Berne | Tél. +41 31 308 22 22 | Impressum | imprimer la page | recommander cette page Lien vers le site web de la fondation "Accès pour tous" SNFWEB07